341e345b193d03f12b650b6e4a719f66

Algérie: 24 000 ingénieurs et techniciens combattent la cybercriminalité

Algérie: 24 000 ingénieurs et techniciens combattent la cybercriminalité

 â€«Ø§Ù„جرائم الإلكترونية‬‎ ile ilgili görsel sonucu
Pendant des années, la sécurité de l’information en général a été inquiétante en Algérie , comme dans le reste du monde. Étant donné que les risques ne cessent d’ être une menace pour la sécurité de l’information au sein d’ une entreprise ou d’ une institution ou d’uneinstallation, mais est une menace sérieuse pour la sécurité nationale, etavec le « facture » élevé des milliards estimés pour crimes de sécurité de l’information au niveau mondial et régional, a pris des mesures et desprocédures de sécurité de l’ information et les conditions à réaliser. Par conséquent, des appels ont été lancés pour la prudence et la prudence nécessaires pour bloquer et combattre le crime informationnel et ses menaces et pour collecter et limiter les dommages.
Dans ce contexte, le ministre de la Formation et professionnels de l’ éducation en Algérie, Mohamed Lembarki, lundi, lors de la supervision de l’ ouverture des ateliers de formation sur la « sécurité de l’ information et des nouvelles technologies dans la gestion des réseaux d’information » qui a été formé entité de 24 mille ingénieurs et de techniciens pour faire face à la cybercriminalité et la protection des réseaux et des systèmes des médias Automatisé

Le ministre a dit que « la conviction que la lutte contre la cybercriminalité et la protection de l’ informatique des réseaux et systèmes commencent la composition des ressources humaines avec une efficacité globale, le ministère du secteur depuis 2002 pour conclure desaccords avec les géants dans ce domaine comme » Huawei « et » Microsoft « et » Cisco « dans le cadre de la stratégie Le développement de l’économie numérique nationale et sa sécurité sibérienne associée. ”

Il a expliqué que « dans le contexte actuel de la géopolitique soit Algérie comme le reste du lemonde est exposé à attaque constamment Seperanih et les virus , les systèmes d’information malveillants ciblant et des bases de données », mettant en évidence les dangers de ces attaques , « plus que jamais imminent », et la fréquence contre les institutions publiques et organismes privés ” Va continuer à grandir. ”

Pour faire face à ces menaces, le Ministère a commencé à préparer sa réponse en préparant des ressources humaines hautement qualifiées. L’accord conclu en 2002 avec « Cisco » Fondation a permis la mise en place d’un centre de formation pour Mamrna « Cisco » et lacréation de 36 universitaires répartis sur le territoire algérien , à partir de 2006, établissant un programme pour la formation dans le but de remettre en état Pédagogiques de supervision et de performance conformément aux normes internationales.

Les ateliers de formation “Sécurité de l’information et technologies émergentes dans la gestion des réseaux d’information” se poursuivront jusqu’à mardi prochain. Les participants discuteront des «Nouvelles tendances dans les technologies logicielles et de sécurité» et des «Technologies émergentes et innovantes dans la gestion des ressources réseau». L’Algérie

occupe la première place dans l’indice de sécurité de l’information de l’Union internationale des télécommunications (UIT), classée dans la catégorie des pays «matures», selon l’indice, classé 67ème dans le monde.