aljzaar_tntj_4.5_mlaiir_ltr_mn_almchroubat_oualAsaar_snouia

L’Algérie produit annuellement 4,5 milliards de litres de boissons et de jus

 

L’Algérie produit annuellement 4,5 milliards de litres de boissons et de jus

Couvrant 98% de la consommation nationale
L’Algérie produit annuellement 4,5 milliards de litres de boissons et de jus
Président de l’Association nationale des producteurs de boissons Ali Hamani a révélé mardi que l’Algérie produit plus de 4,5 milliards de litres pour tous les types de boissons, à la fois des jus gazeuses et minérales, en soulignant que les Algériens les consomment 98 pour cent et importer seulement 2% des jus et des boissons.
Ali a dit Hamani a accueilli l’invité du programme du matin sur la première chaîne de la Radio nationale à l’occasion de l’ouverture du Salon de l’innovation industrielle Aujourd’hui, il existe un grand nombre de producteurs locaux sur le marché national a été deux ans de dépistage à la fois ne respecte pas la loi et les normes de production, d’hygiène et de consommation depuis ce qui a conduit à une partie de l’arène, soulignant la nécessité d’appliquer toutes les lois et normes pour la qualité de l’industrie des boissons.
Hamani a souligné que informé les autorités concernées de la nécessité d’adopter toutes les mesures qui sont dans l’intérêt du consommateur principalement par des appels à adopter la nourriture d’une loi spéciale, comme cela est le cas dans plusieurs pays du monde.
Et les producteurs de boissons de statistiques a déclaré Ali Hamani que le dossier du Centre national de numerate commercial tout produit 1767 a annoncé que le Bureau national des statistiques sur les 600 produits dans le domaine, mais les statistiques sur le terrain a rapporté qu’il ya 400 produits, mais plus important encore, selon Hamani est le nombre de producteurs qui respectent la loi et les normes spécifiées.
Le même orateur a déclaré que son association contribue à la production nationale de 85 pour cent et contenant 35 producteurs de produits, y compris les seniors et les juniors, et nous avons besoin de jeunes et en leur demandant d’appliquer les normes de production et le respect des conditions de consommation.
Ali a ajouté que son association Hamani férus de la qualité de la production et les producteurs où elle a travaillé en coordination avec le ministère du Commerce pour préparer les mesures nécessaires par l’élaboration d’un guide pratique pour déterminer la responsabilité des producteurs et des normes qui doivent être respectées ainsi qu’un guide spécial Baltalib.
150 mille tonnes de sucre sont utilisées dans l’industrie des boissons
Et le respect de sucre dans le monde spécifié dans les boissons le même responsable a expliqué que son association, qui fait appel à l’expertise d’autres pays dans ce domaine a soumis des propositions aux ministères du commerce et de la santé sur la façon de réduire le sucre dans les boissons et ainsi progressivement sans se sentir le consommateur de manière à Oweidat la plus faible proportion de sucre Il y a des producteurs qui s’y sont lancés.
Il a indiqué dans le même contexte que l’Algérie consomme 1.0002 millions de tonnes de sucre, dont 150 mille tonnes ciblées pour l’industrie des boissons et notre association utilise 12 pour cent du sucre du pourcentage total a également réfuté le cas d’un carcinogène de sucre où reçu aucune plainte particulière.
En ce qui concerne la gravité des bouteilles en plastique exposées à la lumière du soleil, surtout en été, Ali a Hamani que il était question de mettre sur les spécialistes que sa société de l’Organisation internationale pour les producteurs de boissons membre a souligné qu’il n’y a pas de risque réel pour la santé du consommateur, mais le problème avant la qualité des produits, en soulignant que cette question exige le respect des normes de transport et l’élaboration de mesures spéciales dans un stockage de manière afin de préserver les droits du consommateur.