Provoquer des bouchons en pleine période de fête à Abidjan, incompréhension et colère

pix_1513241093e084453_2
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Provoquer des bouchons en pleine période de fête à Abidjan, incompréhension et colère

Vue des bouchons mercredi à Abidjan-Jeudi 14 Décembre 2017 –  C’est LE sujet de grogne d’ampleur du moment. Le lancement d’un chantier sur un axe névralgique d’Abidjan avant les fêtes de fin d’année avec des promesses d’axes secondaires non tenues.

Les travaux de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise lancés en début de semaine engendrent d’énormes bouchons à Marcory, commune déjà frappée par d’importantes perturbations routière aux heures de pointe depuis, entre autre, l’ouverture de l’échangeur du 3ème pont et le développement de l’axe de Bassam avec son entonnoir monstre au niveau du carrefour Akwaba.

Pour s’en rendre compte, s’arrêter à hauteur du carrefour Solibra et observer la masse de véhicules en attente d’emprunter, après parfois plus d’une heure d’attente, la quatre voie réduite à une seule.

“Mais ils sont où les aménagements qui devaient tout fluidifier? Ou bien ils ont bouffé l’argent” s’exclamera Monsieur Kadjo interrogé au milieu d’un capharnaüm de voitures entassées dans tous les sens, au niveau du grand carrefour de Marcory, parti depuis 6H du matin de Gonzagueville et, à 8H, pas encore arrivé sur son lieu de travail à Treichville quand d’ordinaire il lui faut à peine 30 minutes pour le gagner.

Déjà certains annoncent la couleur de la morosité. “Moi je réalise plus de 50% de mon chiffre d’affaire au mois de décembre, les bouchons découragent les gens et je vois mes activités chuter depuis que les travaux ont commencé, c’est déjà très net” explique inquiet, un commerçant de la zone.

Sur place mercredi le ministre dudit ministère s’en est remis à demander aux ivoiriens “de faire des sacrifices” expliquant qu’ “on ne peut pas construire ce genre d’ouvrage sans créer des désagréments dans une grande ville comme Abidjan”.

Amédé Kouakou (ph2) a par ailleurs indiqué que le Gouvernement avait été saisi sur le plan de circulation mis en place et son lot de désagréments notamment des commerçants installés dans la zone du chantier.

Reste désormais à savoir quelle sera la tendance de la capitale après le lancement à venir des travaux du boulevard de Marseille et la rénovation du pont Felix Houphouet Boigny quand on sait que ceux de la grogne actuelle sont prévus pour se terminer octobre en 2019.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Bir Cevap Yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir