CAMEROUN

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Cameroun , en forme longue la république du Cameroun (en anglais : Cameroun et Republic of Cameroon), est un pays d’Afrique centrale, situé entre le Nigéria au nord-nord-ouest, le Tchad au nord-nord-est, la République centrafricaine à l’est, la république du Congo au sud-est, le Gabon au sud, la Guinée équatoriale au sud-ouest et le golfe de Guinée au sud-ouest. Les langues officielles sont le français et l’anglais pour un pays qui compte une multitude de langues locales.
Avant la période coloniale, les habitants ne forment pas un seul groupe homogène et présentent plusieurs formes d’organisations sociales allant de royaumes structurés à des ethnies nomades. Aux anciens royaumes (Bamoun, Bodjongo, Adamaoua, Garoua) succède au xixe siècle la colonie allemande qui place le Cameroun sous protectorat. À l’issue de la Première Guerre mondiale, le Cameroun est placé sous la tutelle de la Société des Nations et confié à l’administration de la France pour sa partie orientale et du Royaume-Uni pour sa partie occidentale. L’ancien mandat de l’ONU sous administration française accède à l’indépendance sous l’appellation de république du Cameroun le 1er janvier 1960. Il est rejoint par la Cameroun du Sud (partie du territoire sous administration britannique) en octobre 1961 pour former la république fédérale du Cameroun qui, le 20 mai 1972, est renommée république unie du Cameroun, puis république du Cameroun en 1984. Comme pour la plupart des États d’Afrique, les frontières actuelles du pays résultent de la colonisation européenne qui a séparé des mêmes ethnies telles que les Fang-Beti qui se trouvent au Cameroun et au Gabon.
Le Cameroun est aujourd’hui membre de droit de l’Organisation internationale de la francophonie, du Commonwealth ainsi que de l’Organisation de la coopération islamique.

La Turquie et le Cameroun sur la voie d’un “Partenariat”
“Depuis 2012, les échanges avec le Cameroun ont quadruplé, il y a encore beaucoup de potentialités à explorer entre les deux pays” (ministre turc délégué à l’Economie)

Le ministre délégué Turc à l’économie Adnan Yildrim, s’est montré optimiste quant au développement continu des relations turco-camerounaises tandis que le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, s’est félicité du “partenariat” entre les deux pays qui a pris “une toute nouvelle vitesse”.
Ces déclarations ont été faites mercredi à l’occasion de l’inauguration de la foire des produits turcs au “Turcam Hall”, à Yaoundé, capitale camerounaise.
Yildrim, a rappelé que : « Depuis 2012, les échanges avec le Cameroun ont quadruplé » et qu’ « il y a encore beaucoup de potentialités à explorer entre les deux pays ».
«Nous sommes prêts à les exploiter, à les concrétiser et à les valoriser» a-t-il ajouté.
Par-delà le commerce, la Turquie et le Cameroun se sont engagés dans des projets touchant l’industrie et les infrastructures portuaires, aéroportuaires et routières.
Le ministre camerounais a, pour sa part, relevé que « des négociations sont en cours pour le financement des projets de construction de la route : Obala-Batchenga-Bouam et du pont sur le fleuve Natchigal ».
« Avec l’inauguration de la Foire des produits turcs au Turcam hall, l’annonce de la construction d’un deuxième centre d’exposition des produits turcs à Douala, ainsi que l’annonce de la tenue des journées camerounaises en Turquie du 11 au 13 novembre 2014, le partenariat Turquie-Cameroun semble avoir pris une toute nouvelle vitesse » a déclaré mercredi à Anadolu, Atangana.
Face à la presse, le ministre camerounais avait qualifié la visite du ministre Turc d’« un excellent signal qui en annonce d’autres ».
Il s’était en effet dit : « heureux de la volonté des partenaires turcs de construire un second centre à Douala » et s’était réjoui que « les exportations camerounaises vers la Turquie aient augmenté de 52% en 2013 ».
Atangana a également déclaré que la Turquie s’engagerait à construire des routes pour le désenclavement des grands bassins agricoles de l’Ouest du Cameroun, s’occuperait de l’assainissement ainsi que de la mise en place des unités de production de compteurs d’eau dans le pays.
Le ministre turc a toutefois signalé qu’il fallait « d’abord compléter le cadre juridique des relations, notamment en finalisant l’accord de libre-échange entre les deux pays. »
« L’accord de promotion des investissements a été signé et nous voudrions tout faire pour qu’il soit mis en œuvre » a-t-il précisé.
L’ambassadeur de la Turquie au Cameroun, Omer Faruk Dogan, a rappelé pour sa part qu’« au plan bilatéral, les liens de coopération entre la Turquie et le Cameroun se sont intensifiés, surtout diversifier suite à la visite au Cameroun en 2010 du président Abdullah Gul de la Turquie et celle du président Paul Biya en Turquie en mars 2013. »
« Depuis lors, de nombreuses actions ont été entreprises pour renforcer cette coopération », a fait observé le diplomate.
«L’inauguration, mercredi à Yaoundé de TURCAM HALL (plus grand salon commercial du pays) en est une illustration. La Turquie se caractérise aujourd’hui par son économie émergente. Et c’est à juste titre que l’union africaine a fait de ce pays en 2008, un partenaire stratégique pour l’Afrique », a-t-il encore fait savoir.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.