Le soutien apporté au secteur des machines se transforme en investissement

15.09.2022
125
Le soutien apporté au secteur des machines se transforme en investissement

Le président de l’Association des fabricants de machines (MIB), Ahmet Özkayan, a déclaré que le soutien apporté à l’industrie nationale de la fabrication de machines, qui a été déclarée secteur stratégique, se transformera en production, c’est-à-dire en investissements rentables.

Soulignant que la valeur unitaire du poids des exportations de machines est bien supérieure à la moyenne de la Turquie, Ahmet Özkayan a expliqué que la Turquie doit produire des produits à haute valeur ajoutée afin de sortir du piège des revenus moyens, et que le soutien apporté au secteur est important à ce stade.

Ahmet Özkayan, qui a souligné l’importance d’évaluer le secteur de fabrication de machines sous un angle différent car il soutient tous les secteurs manufacturiers avec sa haute valeur ajoutée a déclaré : « En ce sens, le soutien à apporter se transformera en production, c’est-à-dire en investissements. avec retour, et nos fabricants de machines seront les premiers dans la R&D, la conception, la production et la transition vers la haute technologie. Il continuera d’être l’un des éléments les plus stratégiques de notre pays avec sa main-d’œuvre qualifiée, ses équipements techniques et ses infrastructures.
« La solution pour sortir du piège des revenus moyens, ce sont les produits à valeur ajoutée»
Le président du MİB Özkayan a déclaré que la valeur unitaire du poids des exportations de machines était de 6,2 dollars/kg au cours des 11 mois de cette année, alors que la moyenne turque était de 1,5 dollar. Soulignant que ce chiffre doit être souligné, Özkayan a déclaré : « À moins de produire des produits à haute valeur ajoutée, il ne sera pas possible de sortir du piège des revenus moyens.

Évaluant les données d’exportation du secteur, Ahmet Özkayan a déclaré que le secteur se classe au 30e rang mondial avec une part de 14 milliards de dollars et une part de 0,7% en 2017, et une exportation de 18 milliards de dollars est visée en 2018. Le secteur de la fabrication de machines se classe au 23e rang mondial avec une part de 27,2 milliards de dollars et 1,3 % des importations.

Ahmet Özkayan a déclaré : « On voit que la part que nous recevons du commerce mondial des machines de 2 000 milliards de dollars est en fait très faible et que le secteur a le potentiel de réaliser un afflux important de devises lorsqu’il est soutenu ».
Soulignant que la qualité et la durabilité de la machine sont plus importantes que le prix dans les pays développés, Özkayan a déclaré : « Alors que 40 % des 10 000 dollars par personne dans les pays développés proviennent de l’industrie, ce taux est de 16 % dans notre pays. 40 pour cent des exportations de machines sont destinées aux pays développés tels que les pays de l’UE, les États-Unis, le Canada et la Russie. Cette structure des exportations montre que notre secteur de la fabrication de machines est en très bonne position en termes de concurrence sur les marchés mondiaux. Selon les publications du CECIMO, la Turquie s’est hissée à la place de l’UE dans la fabrication de machines-outils.

Commentaires de visiteur

Pas encore de commentaires. vous pouvez faire le premier commentaire a travers la barre ci dessous.